Une haie d’arbustes fruitiers plantée avec les petits de l’école


À Saint-Martin-sur-Cojeul, une haie a été plantée en bordure d’un bassin de rétention. Les petits de l’école ont pris part à cette action organisée par la municipalité. Elle est l’une des premières d’un partenariat entre l’association régionale des planteurs volontaires et la Communauté Urbaine d’Arras, pour démultiplier les plantations.

Les élèves de la classe de maternelle de Saint-Martin-sur-Cojeul pourront avoir le plaisir de confectionner des confitures, après celui d’avoir planté 45 framboisiers, cassissiers et groseillers. Le service espaces verts de la Communauté Urbaine d’Arras a apporté la matière pour pailler le pied des arbustes fruitiers. Ils ont été installés sous forme d’une haie en bordure du bassin de rétention situé rue de Neuville. Pour Dominique Delattre, maire, l’action pédagogique et paysagère est également propice à la réflexion, sur la façon de lutter contre les inondations : « Notre commune est sensible à ce risque. Le bassin de récupération des eaux est un équipement pour un traitement curatif de cette problématique. Les arbres et arbustes ont un rôle préventif à jouer, en infiltrant les eaux de pluie et en limitant leur ruissellement et l’érosion des sols. »

Sensibiliser les acteurs agricoles

La haie a été installée avec l’association des planteurs volontaires. Dominique Delattre l’a constaté, « les planteurs volontaires savent de quoi ils parlent. Les plants qu’ils ont choisis sont de qualité. C’est une très belle opération, bien menée. Elle a permis de présenter la démarche de l’association aux cultivateurs qui travaillent sur la commune et peuvent être touchés par les dégâts causés par les événements météo. » L’association sensibilise les acteurs agricoles et conçoit avec eux des aménagements paysagers de lutte contre l’érosion.

Ces points sont l’objet d’une nouvelle convention entre la Communauté Urbaine d’Arras et l’association des planteurs volontaires, que la commune de Saint-Martin-sur-Cojeul a inauguré en réalisant sa haie fruitière. La convention prévoit également de mettre en œuvre des chantiers de plantations. L’objectif est d’installer 4 000 nouveaux arbres dans le paysage communautaire. Peut-être à nouveau à Saint-Martin-sur-Cojeul, dont la municipalité souhaite accueillir dans un futur proche des arbres et arbustes supplémentaires sur les terrains communaux. Et comme les planteurs volontaires et la Communauté Urbaine d’Arras en ont l’habitude, les essences choisies seront locales, adaptées au climat et au sol de notre région.