Participez à la concertation pour définir le futur de la zone de la Tourelle


À Achicourt, la friche de la Tourelle se cherche un avenir. Faut-il y mettre des logements, des équipements, des activités économiques, artisanales, des lieux publics, des liaisons en déplacements modes doux… ? Les habitantes et les habitants sont invités à exprimer leurs souhaits et à remplir la page blanche de cet espace en cœur urbain, à 3km de la gare d’Arras. Une concertation est organisée.

Réaménager la zone de la Tourelle, oui, mais pour quels usages ? En charge de l’urbanisme, la Communauté Urbaine d’Arras accompagne la commune d’Achicourt pour transformer cet espace disponible. Situé en cœur urbain, il est connecté au périmètre du vaste master plan gare d’Arras, jusqu’au Val de Scarpe, et sa reconversion est un enjeu de niveau communautaire. Les réflexions formulées lors d’une première concertation, fin 2019, ont été enregistrées. La municipalité achicourienne invite la population à s’intéresser de nouveau au devenir de la zone de la Tourelle. Du 19 mai au 30 juin, les avis, les idées, les besoins et les propositions pourront être exprimés.

Le réaménagement urbain d’une grande partie de la zone de la Tourelle, dont le moulin est l’emblème, sera également l’occasion de mieux la relier aux quartiers environnants.

Maison du projet salle Mitterrand

L’espace à reconvertir est situé de part et d’autre de la rue du 19 mars entre le rond-point et le parc urbain de la tourelle. Le parc urbain et le terrain BMX voisins peuvent être des atouts dont il faudra profiter.

Le centre commercial et les commerces alentour, le service de déchèterie et les ateliers municipaux voisins ne sont pas dans le périmètre du projet. Pour enrichir ce dernier, une « maison du projet » sera installée dans le côté droit de la salle François-Mitterrand toute proche. Ouverte pendant la phase de concertation, elle le sera également pendant les travaux de la zone pour poursuivre les échanges, informer de l’avancée du chantier et trouver des solutions aux gênes particulières qu’il pourrait causer.

Permanences des élus pendant la concertation

Dans cette maison du projet, le diagnostic de la zone sera présenté sous forme d’une exposition de quatre panneaux. Des fonds de plan seront mis à disposition des visiteurs, qui pourront remplir la partie à aménager laissée en blanc. Ils pourront également remplir des fiches pour exprimer plus précisément leurs remarques sur les thématiques mise en avant :

  • Espaces publics et aménagement global,
  • Activités, services, équipements,
  • Logement, mixité,
  • Paysage, modes doux

Un livret contenant des images de référence permettra de s’inspirer et donnera des idées sur ce qu’il est possible de faire. Pendant toute la durée de la concertation, les élus municipaux assureront des permanences afin d’échanger sur le projet, tous les mercredis de 14h à 17h et tous les samedis de 9h à 12h. Un registre sera bien entendu mis à disposition pour consigner toutes les contributions.

Lancer le chantier d'aménagement à l’été 2023

Le bilan de la concertation sera tiré pour écrire la programmation de la zone, avant de rechercher les opérateurs qui la mettront en œuvre. Une autre consultation de la population pourrait alors être organisée pour réagir à leurs propositions d’aménagement. L’ambition est que le projet défini soit validé à l’été 2022.

La Communauté Urbaine d’Arras a confié, dans le cadre d’une convention, le portage foncier des terrains à reconvertir à l’EPF. Une fois que celui-ci aura terminé de « faire place nette » en ayant démoli les anciens bâtiments, elle lui rachètera ces terrains à l’été 2023. L’aménagement qui aura été imaginé avec la participation des habitants pourra dès lors être mis en chantier.