L’agriculture, au cœur du projet de territoire du Grand Arras


Au salon de l’Agriculture à Paris, la Communauté Urbaine d’Arras a été labelisé pour son Projet alimentaire territorial, parmi 29 lauréats. Dans le Grand Arras aujourd’hui, on compte 250 agriculteurs. Et au sein de la Communauté Urbaine d’Arras, nous avons fait le choix d’accompagner ces hommes et ces femmes :

  • avec la mise en place de notre projet alimentaire territorial
  • l’accompagnement des agriculteurs pour qu’ils puissent développer notamment les circuits courts
  • la mise en œuvre du technocentre autour de la méthanisation

Notre projet alimentaire territorial

Reconnue comme pilote par son expérience mais aussi par la capacité de ses forces vives à travailler en mode collaboratif, la Communauté urbaine d’Arras veut s’engager avec force dans le développement d’une agriculture vertueuse pour garantir une alimentation sûre et saine aux habitants.

Ainsi, soutenir l’installation d’agriculteurs, développer les circuits-courts et les produits locaux dans la restauration collectives, organiser des ateliers d’éducation à l’alimentation sont autant d’exemples d’actions qui s’enclenchent sur le territoire à destination de tous.

Notre projet alimentaire sera coconstruit avec les différents acteurs du territoire :

  • les collectivités
  • les services de l’Etat
  • les agriculteurs : 18 exploitants ont intégré le projet
  • des groupements : Les Fermiers de l’Artois, Malt de Terroir, les champs des possibles…
  • des coopératives : Unéal et Groupe Carré (céréales), Rosello & fils (fruits et légumes), Fort et Vert (fruits et légumes biologiques), Ribambelle (fruits et légumes).

Mais aussi des consommateurs, des organismes de distribution, l’industrie agroalimentaire, …

Soutenir les agriculteurs dans leur transition

En 2020, pour la première fois, la Communauté Urbaine d’Arras a instauré un dispositif financier pour soutenir les agriculteurs dans le cadre du plan de secours COVID 19. Il s’agissait d’accompagner financièrement par une subvention de 5 000 € maximum, leurs projets de diversification (plantation de nouvelles cultures, création de chambre d’hôtes, vente directe de produits, activités pédagogiques, …)

De juin 2020 à fin 2021, 15 agriculteurs ont été accompagnés pour un montant total de subvention accordée de 71 000 €.

 

Nous allons poursuivre notre soutien financier en 2022 par un dispositif d’aide pérenne.

Euramétha, technocentre régional de la méthanisation

La CUA, accompagnée du Syndicat Mixte Artois Valorisation et de deux partenaires privés Véolia et Engie Bioz, s’est portée candidate pour accueillir le technocentre régional de la méthanisation : EURAMETHA.

Ce technocentre, future vitrine des procédés de méthanisation intégrera une unité de production de biométhane, une fonction recherche & développement et une partie formation.

Il vise à faire émerger une filière régionale de constructeurs de process et inciter entreprises, agriculteurs, collectivités à intégrer dans leur cycle la méthanisation.

Cet outil structurant correspond aussi à la volonté de la Région Hauts-de-France de devenir leader en Europe du biométhane injecté.

Localement la filière s’intensifie aussi : les bus rouleront au gaz et une partie des bennes de ramassage d’ordures ménagères.

Cet outil sera exemplaire dans la gestion locale des intrants (économie circulaire, traçabilité) : Intrants locaux issus de « déchets » et non pas de cultures principales (90% des intrants à moins de 40 km, 41% des intrants dans un rayon de 10 km ; moins de 20 km pour tous les intrants industriels et agricoles).

Les travaux démarreront en mai prochain pour une 1ère injection réseau prévue en septembre 2023.