BPS Artois, implantation réussie du groupe Superga Beauty à Artoipole


BPS Artois se développe dans le parc d’activités Artoipole, à Monchy-le-Preux. Il s’agit d’une unité du groupe Superga Beauty, prestataire des grandes marques françaises du secteur des cosmétiques. Elle est spécialisée dans le remplissage et l’assemblage de parfums, gels douche, crèmes de jour… et compte déjà 140 emplois.

BPS Artois – Beauty Packaging Services, filiale du groupe Superga – a démarré son activité en septembre 2019 à Artoipole, sur la commune de Monchy-le-Preux, en achetant et en reconvertissant un bâtiment disponible. Ce site de 12 000 m2 est la 5ème implantation industrielle du groupe Superga, toutes basées dans la région Hauts-de-France. En le visitant, Frédéric Leturque, président de la Communauté Urbaine d’Arras, s’est dit impressionné par le chemin parcouru par l’entreprise créée il y a 20 ans à Miraumont, dans le nord de la Somme. Il a remercié Alain Bréau, président de Superga, d’avoir choisi l’Arrageois et d’avoir investi 6 millions d’euros dans ce projet. « Le bâtiment que vous occupez est bien revalorisé. La Communauté Urbaine d’Arras avait apporté une aide de 50 000 € pour favoriser votre arrivée, qui rapporte depuis bien plus à notre territoire. »

Frédéric Leturque, lors d'une visite de BPS Artois, accompagné par Alain Bréau, président de Superga. Droits photo Communauté Urbaine d'Arras, Valérie Laforge

Le groupe Superga Invest est également présent à Paris, dans plusieurs pays d’Europe ainsi qu’en Chine, totalisant 1 000 collaborateurs dans ses différentes activités.

Des créations d'emploi en perspective

Le parc d’activités Artoipole aménagé sur 175 hectares par la Communauté Urbaine d’Arras abrite 3 000 emplois environ, proposés par 62 entreprises. Elles pèsent ensemble 1,7 milliard d’euros d’investissement privé et apportent chaque année 4 millions d’euros de recettes fiscales à la Communauté Urbaine d’Arras. La venue de BPS Artois contribue à la diversité de l’économie du territoire. L’entreprise compte déjà 140 emplois et des créations sont en perspective.

Bien que les chaînes de conditionnement soient très automatisées, le travail manuel reste essentiel. Plutôt que de devoir passer plus de temps à régler des robots, il permet à l’entreprise de réaliser des séries courtes ou de mettre en œuvre avec réactivité des capacités lors de lancements de produits.

Droits photo Communauté Urbaine d'Arras, Valérie Laforge

Les produits à conditionner sont livrés en cuves de 1 000 litres et toutes les fournitures nécessaires sont réceptionnées à l’arrière du bâtiment, qui dispose d’une importante capacité de stockage de 5 000 palettes. À la fin du processus, BPS Artois réexpédie à ses clients les flacons remplis, selon la capacité choisie (de quelques millilitres à quelques centaines de millilitres), étiquetés, mis dans leur emballage cartonné et filmé, tels que les consommateurs les retrouvent dans les rayons habituels des boutiques et espaces hygiène, soin, beauté.

Droits photo Communauté Urbaine d'Arras, Valérie Laforge

Investissement supplémentaire d’un million d’euros

Chaque ligne de production est alimentée selon une commande spécifique, avec une cuve positionnée en début de process. Si le produit le nécessite, un mélangeur est installé dans la cuve pour que la formule garde son homogénéité. Les étapes se succèdent : aspiration du produit de la cuve au fur et à mesure du remplissage des flacons, pose du vaporisateur ou de la pompe distributrice qui sera serré par la machine… Huit à dix lignes tournent ainsi, et le bâtiment permet d’en installer jusqu’à 16. Deux sont prévues cette année, pour le coulage de sticks et rouges à lèvres, ce qui représente un investissement supplémentaire d’un million d’euros pour l’entreprise et sa diversification.

Droits photo Communauté Urbaine d'Arras, Valérie Laforge

BPS Artois exporte dans le monde entier

BPS Artois dispose de salles dédiées au nettoyage, à la désinfection et au stockage des pièces des lignes avant leur réutilisation. Elle s’est par ailleurs dotée d’imprimantes 3D, utiles à la fabrication des cales des flacons aux différentes dimensions sur les lignes de production, ce qui permet à l’entreprise de les mettre plus rapidement en remplissage. Les lignes de conditionnement sont équipées d’un dispositif de suivi instantané de la production. Ils permettent de détecter les problèmes éventuels et de les résoudre rapidement, de s’assurer du respect des délais ainsi que de la qualité des produits. Celle-ci est surveillée en permanence par des techniciens spécialisés qui réalisent régulièrement des échantillonnages des produits pour les vérifier. Cette attention forte pour la qualité, au service de la marque France portée par les entreprises du luxe, est reconnue par une certification qui permet aux produits fabriqués et conditionnés par BPS Artois d’être exportés dans le monde entier.

Droits photo Communauté Urbaine d'Arras, Valérie Laforge