150 nouveaux arbres et arbustes dans le paysage rivièrois


Les arbres rendent de multiples services ! La municipalité de Rivière souhaite encore mieux en profiter. Elle vient d’installer 150 arbres et arbustes, commandés dans le cadre de l’opération Plantons le décor©. Les enfants des écoles et les habitants ont participé à cette action.

Plutôt bien pourvue en boisements, notamment sur les rives du Crinchon qui la traverse, la commune de Rivière offre une place toujours plus importante à l’arbre. Gabriel Bertein, maire de la commune, rappelle l’intervention pédagogique de Rivière nature et patrimoine : « Cette association d’habitantes et d’habitants du village proposait chaque année à la municipalité et à l’école une animation en classe, qui se concluait par la plantation d’un fruitier. L’initiative se perpétue. » Une plantation a ainsi été réalisée avec les élèves mi-janvier. Six tilleuls prennent désormais racine en bordure d’un terrain à l’arrière de l’école. « Les enfants y pratiquent des activités, or ce terrain manque d’ombre. Les tilleuls en apporteront en grandissant. Ce sera particulièrement utile dans les années à venir, avec la survenue de journées plus chaudes causée par le changement climatique, dont il faut dès aujourd’hui atténuer les conséquences. »

Les enfants de l’école ont participé à la plantation des tilleuls, une démarche pédagogique. Droits photo Communauté Urbaine d’Arras, Valérie Laforge.

Le retour du Citron

Une seconde plantation, plus conséquente, a été réalisée à l’une des entrées de la commune, sur le secteur dit « de la brasserie ». Cornouillers sanguins, troènes et fusains notamment s’y alignent, au profit de la biodiversité. Gabriel Bertein pointe d’autres rôles que joueront ces arbustes : « Dans la nature tout est lié. Apporter des essences mélangées pourra faciliter le retour de certains insectes. J’ai eu le bonheur d’observer celui du Citron, un papillon qui était bien plus présent quand j’étais enfant. Les plantations ont un rôle de garde-manger et d’abri pour les oiseaux. Elles auront également pour fonction de maintenir le talus par leurs racines, d’éviter qu’il glisse à cause des précipitations. En soulignant la route, les arbres et arbustes inciteront les conducteurs à ralentir. C’est donc un atout pour la sécurité de la voirie, dont la Communauté Urbaine d’Arras est en charge. »

La plantation symbolique d’un pommier a parachevé cette phase de réinstallation de l’arbre dans la commune de Rivière. Droits photo Communauté Urbaine d'Arras, J. Hellio.

L’installation d’environ 150 arbres et arbustes sur le talus a été accomplie avec la participation d’habitants. Elle s’est conclue par la plantation d’un pommier de variété reinette de Fugélan. « Ce pommier communal appartient à toutes les rivièroises et tous les rivièrois. Il est placé volontairement à portée de main, sur l’accotement large près de l’abribus. Il rappellera combien la nature est généreuse. Avoir des arbres fruitiers, c’est aussi avoir le plaisir de récolter sa production et de la partager avec ses voisins, la famille, les amis. Tout cela crée du lien et une attention pour la nature. »

Continuer à planter au cours des prochaines années

La commande groupée à prix attractifs Plantons le décor©* a permis à la municipalité d’acquérir des sujets jeunes, moins onéreux que des arbres déjà développés. Issus d’une pépinière de la région, adaptés à son sol et à sa météo, ils sont déjà acclimatés et auront la capacité de bien s’installer. Gabriel Bertein apprécie l’implication de la Communauté Urbaine d’Arras dans la promotion de l’opération Plantons le décor© et la création de maillages boisés du territoire communautaire. « C’est important d’avoir des acteurs locaux qui nous guident. Ça ne demande qu’à être démultiplié. On pourrait aller encore plus loin avec les écoles, en renforçant la démarche d’éducation auprès de l’ensemble de la population. »

La municipalité a repéré d’autres emplacements dans Rivière, qui pourraient accueillir des arbres et arbustes supplémentaires. Gabriel Bertein prévoit de continuer à planter au cours des prochaines années. « Si on a l’impression qu’il y a déjà pas mal de boisement, ce n’est pas suffisant. Il s’agit d’entreprendre une démarche cohérente. L’investissement humain et financier n’est pas négligeable pour la commune. Mais les bénéfices sont importants. » Également membre de la Commission locale de l’eau, il est particulièrement attentif à la protection de cette ressource rare, ainsi qu’à la prévention du risque de coulées de boue, auxquelles les arbres et les arbustes contribuent par leurs racines, gratuitement.

* 125 commandes enregistrées par la Communauté Urbaine d’Arras pour la campagne Plantons le décor© menée à l’automne dernier, totalisant 4 883 arbres et arbustes, et 242 fruitiers.