Salle de sport Guy Mollet, démarrage d’un important lifting économe en énergie


La salle de sport Guy Mollet a 60 ans. Elle est utilisée par les élèves du lycée et des clubs sportifs. La Communauté Urbaine d’Arras l’entretient régulièrement et va parer cet équipement d’une nouvelle enveloppe. Il deviendra économe en énergie. Le chantier démarre ce lundi 15 juin.

La salle de sport Guy Mollet à Arras a été construite en 1960. Elle est l’une des 11 salles de sport dont la Communauté Urbaine d’Arras est propriétaire. Le bâtiment est gourmand en énergie et peu confortable. Il est traversé par un long couloir, qui dessert des vestiaires, des sanitaires et un bureau pour les enseignants. Ce couloir permet d’accéder à une salle de danse et à une grande salle omnisport haute de neuf mètres. La surface à chauffer est de 2 215 m2 au total.

L'enduit béton abîmé sera retiré. Photo droits Communauté Urbaine d'Arras

Diminuer de 60% la consommation d’énergie

L’ambition des travaux, lancés ce lundi 15 juin : diminuer de 60 % la consommation d’énergie de cet ensemble et diviser par 5 les émissions de CO2. Pour y parvenir, le toit de la salle de danse sera entièrement remplacé par une nouvelle toiture terrasse isolée et étanche. Le plafond sera refait, ainsi que le parquet d’époque.

Salle de danse, le parquet d'époque sera entièrement refait à neuf. Photo droits Communauté Urbaine d'Arras

Concernant la grande salle, le toit terrasse sera revu pour mieux évacuer les eaux de pluie et garantir son étanchéité. Un isolant plus performant sera posé. 50 m2 de panneaux photovoltaïques seront installés et orientés vers le sud. L’électricité solaire qu’ils produiront sera utilisée pour les besoins du site.

Récupération de chaleur, confort intérieur

L’isolation des murs par l’extérieur changera le visage de la salle.

Les menuiseries anciennes et dégradées seront remplacées. Photo droits Communauté Urbaine d'Arras

Un matériau biosourcé de 14 cm sera recouvert d’une tôle métallique résistante. Le simple vitrage des fenêtres hautes sera enlevé. Un polycarbonate très isolé sera posé devant, afin d’empêcher la chaleur de rentrer tout en préservant les apports de lumière naturelle.

Après la salle des sports Philippe-Rapeneau, un nouvel exemple de rénovation efficace en énergie d’un bâtiment public ancien. Perspective Droits image Sites&Architectures.

L’éclairage actuel récent et déjà économe, avec variation de l’intensité lumineuse en fonction des besoins, sera conservé. La nouvelle enveloppe évitera les pertes de calories.

La qualité de l’air intérieur sera assurée par un système de ventilation à double flux haut rendement, qui récupérera plus de 90% de la chaleur. Une nouvelle chaudière efficace, à condensation, remplacera l’actuelle qui a plus de 30 ans. Le chauffage sera assuré par des panneaux rayonnants à la place des aérateurs bruyants et gros consommateurs d’électricité.

Les gros aérateurs thermiques vont disparaître des murs. Droits photo Communauté Urbaine d'Arras

De même dans les vestiaires, le soufflage désagréable et peu efficace d’air chaud, à travers de grosses gaines, sera remplacé par des radiateurs. L’eau chaude des douches sera produite par un ballon thermodynamique.

Réouverture de la salle Guy Mollet rénovée prévue au 1er trimestre 2021

La salle Guy Mollet est fermée pendant le chantier, en concertation avec le lycée et la Ville d’Arras pour le compte des associations sportives. Sa réouverture est prévue au retour des congés scolaires de février 2021. Au total, la modernisation énergétique de cet équipement représente 2,5 millions d’euros d’investissement pour la Communauté Urbaine d’Arras.

Dernière réunion de coordination avec les entreprises, avant démarrage du chantier. Photo droits Communauté Urbaine d'Arras