Neuf jeunes « Civigaz » sensibilisent les habitants sur l’énergie


Une convention vient d’être signée avec les cinq communes de la Communauté Urbaine d’Arras qui accueillent l’action, appelée « Civigaz ». Neuf jeunes en service civique informent les habitants sur comment utiliser ses appareils de chauffage en toute sécurité et économiser l’énergie.

Neuf jeunes « Civigaz » sensibilisent les habitants sur l’énergie

Qu'est-ce que Civigaz ?

Civigaz est une opération originale de sensibilisation à la sécurité des installations intérieures de gaz et à la maîtrise des consommations d’énergie dans le logement. Elle s’adresse en premier lieu aux ménages en situation de précarité énergétique.

La Communauté Urbaine d’Arras a signé ce jeudi 18 janvier une convention avec les cinq communes de son territoire qui accueillent Civigaz (Achicourt, Arras, Beaurains, Saint-Laurent-Blangy et Saint-Nicolas), avec GRDF qui la finance, l’association Face Artois (club d’entreprises fondation agir contre l’exclusion) qui l’a initiée et le bailleur social SIA Habitat qui la soutient.

Bruno Waterlot, directeur territorial Pas-de-Calais de GRDF, a souligné la dimension d’insertion de cette action concrète : « Par le service civique, les jeunes aux profils différents consacrent leur temps à s’occuper des autres. C’est un enrichissement pour leur vie professionnelle. » Il s’est satisfait de la mobilisation des élus « qui ont la connaissance de leur population pour aider les jeunes à entrer dans les foyers. L’énergie est notre avenir, économisons-la ! »

Vers une transition énergétique

Signature de la convention Civigaz

Philippe Rapeneau, président de la Communauté Urbaine d’Arras, a mis en perspective Civigaz avec la démarche de transition énergétique du territoire : « On veut faire des économies, consommer moins d’énergies fossiles, tendre vers l’autonomie énergétique, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. » Il a félicité les jeunes, engagés dans le cadre du service civique : « On a besoin de vous, de cette démarche de sensibilisation. Les énergies renouvelables, les économies d’énergie, ce sont les métiers de demain. On va vous suivre. C’est votre génération qui fera aboutir la lutte contre le changement climatique. »

« Une expérience sur le terrain »

Les neuf jeunes, âgés de 16 à 25 ans, ont été formés pendant trois semaines, puis ont travaillé sur une cartographie des communes concernées pour organiser leurs visites à domicile, avant de prendre en main les outils de communication dont ils se servent pour passer leurs messages. Ils ont commencé à aller à la rencontre des habitants de Saint-Nicolas-lez-Arras tout début janvier. Participer à Civigaz pour Jérémy « c’est un tremplin pour ce que je veux faire plus tard. » Également dans l’équipe des neuf jeunes, Salomé veut reprendre les études, avec l’envie de travailler dans le secteur social. Victor, qui pense se lancer dans un BTS en environnement, apprécie de pouvoir « acquérir une expérience sur le terrain. » Pour Margot qui projette son projet professionnel dans l’agriculture, « on aide les gens, ça me tient à cœur d’œuvrer pour la planète. » Le service civique de la transition énergétique se déroulera jusqu’en juin et devrait permettre de toucher jusqu’à 2 000 foyers équipés en gaz pour l’eau chaude, le chauffage ou la cuisson. Les logements sont ceux individuels et collectifs du parc social hors des quartiers prioritaires de la politique de la ville et les logements du parc privé situés dans ces quartiers.

Neuf jeunes en service civique Civigaz