Reprise des chantiers un peu partout sur le territoire


Des travaux d’équipement et d’aménagement par la Communauté Urbaine d’Arras ont pu reprendre et le démarrage d’autres chantiers est imminent. Remparts de la Citadelle, voirie, assainissement… Passage en revue.

Préserver le patrimoine bâti et naturel à la Citadelle

Les parties les plus fragilisées des remparts de la Citadelle bénéficient d’une nouvelle phase de restauration. En entrant dans le bois, par le chemin vélos et piétons qui passe à l’arrière du stade Degouve, les échafaudages sont installés au pied du bastion d’Orléans. La restauration de ce haut mur authentique fera mieux ressortir la perception de la fortification. Héritée de l’État après 350 ans de vocation militaire, la Citadelle est un site historique et naturel important pour le territoire. La Communauté Urbaine d’Arras entretient et préserve ce patrimoine reconnu par l’Unesco.

Un diagnostic détaillé des fortifications, assorti d’une étude de la faune et de la flore, a permis de déterminer la priorité des travaux à accomplir. Ils sont suivis par un architecte du patrimoine et un cabinet spécialisé en environnement. Arnaud Boulanger y est écologue : « La Communauté Urbaine d’Arras nous avait confié la réalisation d’un inventaire de la faune et de la flore, afin de prendre toutes les bonnes mesures pour les préserver tout en réalisant la restauration des remparts. »

Nichoirs dans les remparts

La dégradation des remparts au fil des années a laissé apparaître quelques cavités dans lesquelles des oiseaux trouvaient refuge. Pour ne pas priver d’un nid les Rougequeues noirs, les Mésanges bleues et charbonnières, et autres Gobemouches, la Communauté Urbaine d’Arras installe des nichoirs au sein même du mur.

Une chambre est conservée à l’intérieur du mur. L’oiseau y accède par la goulotte d’une brique spéciale. Droits photo Arnaud Boulanger

Arnaud Boulanger apprécie que la Communauté Urbaine d’Arras suive en cela ses préconisations. « L’installation des nichoirs contribuera à maintenir ce milieu particulier. Les fortifications de la Citadelle offrent un espace de substitution à certaines espèces de plantes et d’animaux qui vivent naturellement sur des rochers ou qui ont besoin de cavités pour nicher. Ces milieux rupestres sont rares dans la région. »

Quatre nichoirs vont être intégrés dans le rempart du bastion d’Orléans, d’autres seront placés au fur et à mesure des restaurations suivantes. À terme, une trentaine de nichoirs seront disposés. Une contribution financière de la Région est attendue pour le chantier des remparts.

Extension du réseau de chaleur

À Arras-Ouest, rue Diderot, les travaux d’extension du Cesi ont repris. La Communauté Urbaine d’Arras, avec le soutien financier de la Région, lui construit un bâtiment de 900 m2, que le Cesi lui louera, afin qu’il y déploie des solutions de transition énergétique et numérique dans les secteurs de l’industrie et du bâtiment.

L’établissement forme des ingénieurs et propose des certifications professionnelles, ainsi que des diplômes de bac +2 à bac +5. La rue Diderot elle-même est en chantier, depuis début mai.

Droits photo Communauté Urbaine d'Arras - Valérie Laforge

La Communauté Urbaine d’Arras renouvelle une canalisation d’eau potable de 560 mètres de longueur et une canalisation d’assainissement de 545 mètres de longueur. Elle met ainsi ses réseaux à dimension des projets qui, outre le Cesi, vont transformer le quartier : réhabilitation et extension de la résidence Nobel, création du campus de la Chambre de métiers et de l’artisanat, réhabilitation de la friche de l’ancien collège Diderot sur laquelle de nombreux logements seront créés dans les années à venir.

Le réseau de chaleur urbain est étendu dans ce secteur depuis le rond-point Churchill, pour alimenter des bâtiments ayant un besoin de chaleur important. Droits photo Communauté Urbaine d'Arras - Valérie Laforge

La circulation sera adaptée provisoirement rues Ampère et Diderot, en fonction de l’avancement des différentes phases de ce vaste chantier, prévu pour se terminer en octobre.

Rénovation du réseau d’assainissement pour protéger la ressource en eau

Autre exemple de la reprise de ses différents chantiers, la Communauté Urbaine d’Arras mène depuis la mi-mai la restauration du réseau d’assainissement de la rue du Crinchon à Arras. Il s’agit de restaurer un collecteur ancien maçonné, sur près de 300 mètres de long, pour le préserver et améliorer son étanchéité. En évitant les fuites et les infiltrations d’eau sale, la Communauté Urbaine d’Arras limite les risques de pollution du milieu naturel et protège la ressource en eau, dans le périmètre du captage de Méaulens. La technique utilisée est la projection de mortier fibré sur les briques de la paroi interne de ce boyau du réseau d’assainissement. Le chantier est réalisé sans ouverture de tranchée, ce qui réduit les perturbations de la circulation et les bruits d’engins pour les voisins. Il devrait être terminé fin août.

Également pour préserver l’environnement de la pollution par des eaux sales, la construction du bassin d’orage à Saint-Laurent-Blangy a repris. Sur le captage de Méaulens lui-même, l’installation de filtres à charbon actif a repris fin mai. Il s’agit de trois cuves, de 22 m3 chacune, destinées à retenir les molécules organiques qui pourraient être présentes dans l’eau puisée.

Chantier de la salle de sport Guy Mollet lancé le 15 juin

Utilisée par les élèves du lycée et des clubs sportifs, la salle de sport Guy Mollet a 60 ans ! La Communauté Urbaine d’Arras l’entretient régulièrement et va lancer le 15 juin son importante rénovation. Le bâtiment sera paré d’une nouvelle enveloppe et deviendra économe en énergie [explications détaillées de ce chantier à lire ici].

Droits photo Communauté Urbaine d'Arras - Valérie Laforge

Début de la transformation de la rue Curie à Beaurains

Dans la continuité de la modernisation dont a profité la rue de la République à Beaurains, la Communauté Urbaine d’Arras poursuit l’aménagement de la RD 917, en reprenant toute la rue Pierre Curie. La chaussée, particulièrement large, offre l’opportunité de créer des places de stationnement, des trottoirs confortables et des pistes cyclables. Les croisements seront sécurisés.

Droits photo Communauté Urbaine d'Arras - Valérie Laforge

La municipalité en profite pour enfouir les réseaux aériens et remplacer les lumières vétustes. En 2021, tout l’éclairage public de la commune aurait été ainsi passé en Led, très économe en énergie. La municipalité se chargera par ailleurs de planter des arbres et d’installer des massifs fleuris. L’ampleur du chantier nécessite de le diviser en deux tronçons. Le premier est situé entre la rue Raoul Briquet et la rue Calmette. Le second, jusqu’à la RD 60, sera réalisé l’an prochain.

D’autres travaux de voirie, sur les réseaux d’assainissement, d’eau potable… sont menés par la Communauté Urbaine d’Arras dans différentes communes de son territoire. À retrouver sur cette page, régulièrement réactualisée.

Création d’une voie verte derrière Cité Nature

En rive droite de la Scarpe à Arras, le long du canal Saint-Michel à l’arrière de Cité Nature, la Communauté Urbaine d’Arras va commencer en juin la recréation d’un chemin, qui avait disparu il y a une quarantaine d’années. Concrètement, 300 mètres de voie large de 2,50 mètres à 3 mètres vont être installés en matériaux permettant tous les usages modes doux, ce qui favorisera les déplacements domicile-travail. Une courte plate-forme sous forme de belvédère sera installée au creux du coude du canal Saint-Michel. L’aménagement sera appréciable également pour se balader.

La nouvelle voie verte sera prolongée d’une centaine de mètres environ pour passer sous le pont Schuman et arriver sur la darse Méaulens. Ce chantier de nouvelle voie verte sera parachevé par des plantations.

Droits photo Artois Drones

Des subventions ont été sollicitées à hauteur d’1 million d’euros sur cette opération auprès de la Région et de l’État. Premier bras de la Scarpe canalisée en sortie de la darse et jusqu’à l’écluse de Saint-Nicolas, le canal Saint-Michel est entré en service en 1620. Cette partie de la Scarpe est devenue propriété de la Communauté Urbaine d’Arras en 2017.

Nouvelle passerelle levante sur l’écluse de Saint-Nicolas

Les habitants et promeneurs dans le secteur de l’écluse de Saint-Nicolas-lez-Arras pourront bientôt la franchir en toute sécurité. La Communauté Urbaine d’Arras répond à leur besoin de passer d’une rive à l’autre du canal Saint-Michel, en installant une passerelle sur cette écluse. La passerelle sera levante. Longue de 6 mètres et large de 2,70 mètres, elle assurera un cheminement aux piétons et aux cyclistes, ainsi qu’aux personnes à mobilité réduite. Une fois passée l’écluse, le parcours pourra être poursuivi vers le centre-ville d’Arras, sur la voie verte créée à l’arrière de Cité Nature.

Écluse de Saint-Laurent-Blangy mise à sec

Un peu plus loin, l’écluse de Saint-Laurent-Blangy, située à proximité de la base nautique, est fermée depuis le mardi 2 juin. La Communauté Urbaine d’Arras procède à sa mise à sec et à son inspection détaillée pour réaliser un diagnostic et ainsi assurer, dans le futur, le bon fonctionnement de cet ouvrage.

Droits photo Communauté Urbaine d'Arras - A.-S. Pujol

En ce qui concerne l’ensemble des interventions, des protocoles de continuité d’activité ont été transmis par les entreprises afin de s’assurer du respect des nouvelles règles sanitaires.