Le parc du Rietz se renouvelle, avec les habitants.


Situé à l’arrière de la gare d’Arras, le parc du Rietz Saint Sauveur avait besoin d’être repensé. Ses riverains sont associés de très près au projet.

Pérenniser le marché du jeudi après-midi au Rietz, une volonté de la municipalité.

La municipalité arrageoise l’avait programmé : le parc du Rietz est en train d’être réaménagé. Le chantier s’articule sur trois années. « Cet espace public avait besoin d’un souffle nouveau. Sa modernisation a été confié au cabinet paysagiste spécialisé Philippe Thomas », précise Marylène Fatien, adjointe en charge du cadre de vie, de la propreté et des espaces verts. La volonté municipale d’un aménagement paysager et l’attente des habitants pour leur cadre de vie se sont rencontrées.

Frédéric Leturque, maire d’Arras, apprécie la belle mobilisation des riverains du parc, notamment au sein de l’association « Rietz ensemble » qu’ils ont créée : « La Ville est attentive à associer les habitants aux projets qui touchent à leur quotidien. Concernant l’aménagement du parc du Rietz Saint sauveur, la participation a atteint un niveau inégalé. Rien n’a été décidé sans eux, dans les limites financières et techniques qui ont été posées en toute transparence. » Pas moins de 18 réunions publiques ont été organisées avec les services de la ville, sans compter la participation à des comités techniques.

Aire de jeux en bois pour cet été

« Le caractère vert et naturel du parc a beaucoup d’importance pour les habitants. Nous les avons suivis dans leur priorité d’installer une aire de jeux. Et à leur demande, elle sera tout en bois », détaille Marylène Fatien. Destinée aux enfants de moins de 12 ans (et dotée d’une balançoire adaptée aux personnes à mobilité réduite), elle sera installée pour cet été, ainsi que le terrain de basket. « Ils nous ont aussi poussés à aménager un square dédié à Charles De L’Écluse, dit Clusius. Né à Arras en 1526, il est le père de la botanique moderne. On lui doit notamment l’introduction de la pomme de terre en Europe ! »

Parmi les autres transformations, il y aura plus de bancs, l’éclairage existant sera remplacé par des lampes à Led (avec d’importantes économies d’énergie), les allées seront reconfigurées pour éviter que l’eau y stagne en cas de pluie. Ces eaux de pluies seront dirigées vers des noues pour être infiltrées sur place. Les accès piétons au parc seront facilités en vis-à-vis des rues adjacentes et une voie cyclable traversante sera aussi installée. La volonté est également de pérenniser le marché du jeudi après-midi. La dernière phase de travaux concernera l’an prochain la pointe du parc donnant sur la rue du Temple, que parachèvera la plantation d’arbres. L’investissement total de la municipalité est d’environ 600 000 € TTC. La Communauté Urbaine d’Arras lui a apporté son fonds de concours à hauteur de 203 000 €, « une aide très appréciable », confie Marylène Fatien.

Vue d’architecte : crédit © Cabinet Philippe Thomas paysagiste DPLG