Des aides attribuées avec réactivité aux très petites entreprises


La plateforme destinée aux très petites entreprises, pour demander l’aide financière de la Communauté Urbaine d’Arras, est désormais fermée. Près de 500 d’entre elles vont recevoir une subvention ou un prêt d’honneur. Les entreprises peuvent cependant continuer à solliciter sa direction du développement économique pour être conseillées.

Les artisans, les commerçants, les professionnels libéraux, les associations, les micro-entrepreneurs… forment une partie importante et essentielle du tissu économique de la Communauté Urbaine d’Arras. Elle avait mis une plateforme en place en avril, pour que les dirigeants de ces Très petites entreprises (TPE) puissent déposer une demande d’aide, soit sous forme d’une subvention, soit sous forme d’un prêt d’honneur. 700 000 € leur étaient réservés. Preuve de la pertinence de cette enveloppe exceptionnelle, décidée par les élus de la Communauté Urbaine d’Arras, un peu plus de 600 dossiers ont été déposés sur la plateforme en ligne dédiée, dont environ 500 ont pu être retenus (nombreuses demandes d’entreprises d’autres territoires, inéligibles). Les aides de la Communauté Urbaine d’Arras sont complémentaires à celles de l’État et de la Région Hauts-de-France.

La direction du développement économique de la Communauté Urbaine d’Arras reste à disposition de tout dirigeant, pour l’accompagner dans ses difficultés liées à la crise sanitaire du Covid-19 :

  • 03 21 21 86 86
  • actioneco@cu-arras.org

Une attention également pour les filières du tourisme et de l'agriculture

En outre, 200 000 € sont destinés aux activités de l’hôtellerie et d’accueil de séminaires et congrès, avec l’objectif de redynamiser cette filière structurante qui génère de forts effets induits sur la restauration notamment. Un plan plus global de relance touristique a été élaboré par l’Office de tourisme du Grand Arras. Un plan d’aide aux agriculteurs doté de 100 000 € se met en place, en lien avec la Chambre d’agriculture.