De nouveaux bâtiments raccordés au réseau de chaleur de la Communauté Urbaine d’Arras   Mise à jour récente !


À Arras, de nouveaux bâtiments vont profiter l’hiver prochain du réseau de chaleur urbain principalement alimenté par la chaufferie biomasse de Dainville. Les travaux pour les y raccorder ont lieu cet été.

Les riverains informés par courrier

Une eau chauffée à environ 95°C circule l’hiver dans les tuyaux enterrés et isolés du réseau de chaleur urbain. Les calories sont récupérées par des échangeurs en arrivant dans les bâtiments qui y sont reliés et qui ont un besoin de chaleur important. Logements collectifs, établissements scolaires ou administratifs se passent ainsi de leur propre chaudière et cheminée, ce qui limite les risques d’incendie.

Long de 10 km à l’origine et étendu récemment, le réseau de chaleur densifie désormais son parc de bâtiments abonnés. En vue du prochain hiver, des opérations de branchement se poursuivent actuellement à Arras. Elles concernent le lycée Jules-Ferry, la salle de sport Savary et le lycée Savary (travaux jusqu’au 31 août, voir photo ci-dessus), ainsi que le branchement du lycée Le Caron et de la halte-garderie Léon Blum (travaux jusqu’au 27 septembre). La crèche Maurice Leroy sera également branchée fin août. Toutes les précautions sont prises pour limiter les désagréments liés aux chantiers, confiés à des entreprises spécialisées. Les riverains ont été informés par courrier de leur déroulement ainsi que des éventuelles adaptations de la circulation et du stationnement.

Reprendre l’extension du réseau

D’autres abonnés sont attendus. Il est prévu de reprendre l’extension du réseau à l’automne, avec l’installation d’environ 350 mètres de nouveaux tuyaux à Arras dans les rues de Châteaudun et Paul-Adam, depuis l’entrée du quartier Schramm (place du 33e RI) vers la préfecture. Le réseau de chaleur urbain de la Communauté Urbaine d’Arras est alimenté principalement par sa chaufferie biomasse située derrière le lycée Ferry d’Arras.

Cette énergie bois renouvelable se substitue à la consommation d’énergies fossiles utilisées précédemment pour chauffer les grands bâtiments, ce qui évite chaque année le rejet de 10 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère. La Communauté Urbaine d’Arras a confié à Dalkia, entreprise spécialisée en énergie, l’extension et la gestion du réseau de chaleur ainsi que la réalisation et le fonctionnement de la chaufferie biomasse.